Rien ne le prédestinait à la mode. Enfant, Mossi Traoré s’imaginait plutôt footballeur que styliste. Mais, très vite, le vêtement devient chez lui un moyen d’expression, une façon de construire sa personnalité.

 

Né de parents maliens, il passe son adolescence à la cité des Hautes-Noues à Villiers-sur-Marne.

En rupture avec les codes vestimentaires de la cité, il impose ses choix et surtout la liberté de s’habiller comme il le souhaite. Il décide alors de consacrer ses études à la mode et intègre en 2005 une formation de styliste modéliste à l’école parisienne Mod’Art International. Passionné par le monde de l’Opéra, il effectue plusieurs stages au Palais Garnier comme habilleur. L’occasion pour lui de découvrir les arcanes et les acteurs du Palais, qui nourrissent son imaginaire. En fin d’étude, il poursuit son apprentissage de la mode et de la couture en tant que bénévole auprès d’une couturière indienne installée Gare du Nord et un façonnier africain possédant un atelier en banlieue. En parallèle de ses études, il devient responsable d’un département au sein d’une boutique pour Giorgio Armani.

 

Il voyage beaucoup à travers le monde notamment en Italie, Afrique et Inde pour s'imprégner et découvrir différentes cultures.

Attaché à l’esprit de transmission, il fonde en 2015 une école de haute couture « Les Ateliers Alix ».

Tournée vers la création et la maîtrise du savoir-faire (de la corsetterie, à la broderie en passant par l’ennoblissement) elle forme environ une trentaine d’élèves par an.

Avec l’appui de son association «Les Ateliers Parisiens» crée en 2016, Mossi ne forme pas les jeunes seulement à la Haute Couture mais les aide aussi à s’insérer dans le monde professionnel.

L’école et l’association forment également des femmes de quartier ou des migrants sans qualification aux métiers de la couture afin de leur faire passer le CAP en candidat libre et les aider à trouver un emploi.
 

«Les Ateliers Alix» est aussi pour le créateur l’occasion de rendre hommage à Madame Grès, Alix de son prénom, dont le travail le fascine. Fasciné par le design de Yohji Yamamoto, Issey Miyake, Margiela, la culture indienne mais aussi les mangas japonais et l’art contemporaine, en 2017, Mossi Traoré lance sa marque MOSSI de prêt-à-porter féminin qui évoque la rigueur et l’esthétisme de la couture.

MOSSI est une marque de prêt-à-porter éthique pensée dans un esprit d’intégration et de partage.

Les silhouettes MOSSI évoquent la rigueur et l’esthétisme de la couture. Chaque création est issue d’une longue réflexion sur la texture et le volume.

À la manière d’un architecte, Mossi joue de l’espace qu’on lui donne. Il crée le mouvement sur l’inertie et le fixe par des jeux de drapés et de plissés.

 

La marque MOSSI se nourrit de collaborations artistiques et de savoir-faire artisanal. A chaque saison le créateur articule l’histoire de sa collection autour d’un partenariat artistique.

 

En 2019 les imprimés de la collection reproduisaient les sculptures textiles de Simone Phelpin. En 2020, l’écriture coufique et cursive du calligraphe Hassan Massoudy inspire les mouvements et les couleurs de la nouvelle collection.